Génération Z : bienvenue dans l'ère de l'éphémère et du live